Hydrolat et eau florale

Tout d’abord un hydrolat et une eau florale sont tous les deux des eaux (plus ou moins aromatiques) issues de la distillation à la vapeur d’une plante.

Dans la galénique herboriste, une eau florale sera une eau issue de la distillation de fleur, un hydrolat une eau issue de la distillation de toute autre partie de la plante (feuille, racine, fruit, écorce…).

Dans le langage commun aujourd’hui, le terme « hydrolat » regroupe aussi bien une distillation de fleur ou d’autre partie de la plante, il n’est donc pas erroné d’employer le terme « hydrolat » pour toute eau issue d’une distillation.

La composition d’un hydrolat est différente de l’huile essentielle qui est extraite lors de la même distillation.

Les deux composés sont séparés à l’aide de l’essencier en sortie d’alambic.

Si un hydrolat ou eau florale peut contenir un peu de molécules aromatiques, ce ne sera pas dans les mêmes proportions que l’huile essentielle, en effet certains composés moléculaire aromatiques sont plus ou moins solubles dans l’eau, de manière générale les alcools par exemple sont hydrosoluble, donc plus présent dans un hydrolat ou eau florale, ce qui ne sera pas le cas des terpènes par exemple qui sont hydrophobe.

Vous trouverez aussi dans un hydrolat des composés absents de l’huile essentielle, comme des minéraux, des oligo-éléments, des tanins…

Il est complètement faux de prétendre qu’un hydrolat est une « sorte » d’huile essentielle légère, c’est un produit différent pour un autre usage.

En outre un hydrolat n’agit pas sur le même plan temporel qu’une huile essentielle, mais cela fera l’objet d’un autre article.

Valeriane

Valériane
Author: Valériane

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *